La Coupe du Monde en direct avec Sudinfo.be

Les dernières nouvelles de la Coupe du Monde avec Sudinfo.be

    Diables rouges: Lukaku et Carrasco absents du dernier entraînement

     

    Romelu Lukaku et Yannick Carrasco n’ont pas pris part au dernier entraînement des Diables rouges mercredi soir à Kaliningrad, à la veille d’affronter l’Angleterre pour leur dernier match de poules.

    Le sélectionneur Roberto Martinez pourra donc compter sur 21 Diables dans la Baltika Arena: 18 joueurs de champ et les trois gardiens. L’absence de Lukaku était attendue. L’attaquant se remet d’une blessure à la cheville qu’il s’est fait samedi dernier face à la Tunisie. Les scanners n’ont pas révélé d’importantes lésions, mais la partie contre l’Angleterre arrive un jour trop tôt pour lui.

    Yannick Carrasco manquait également à l’appel, ce qui est plus surprenant, le latéral gauche ayant signé une belle prestation contre les Tunisiens. On ignore à ce stade ce qui a empêché le joueur du club chinois de Dalian Yifang de s’entraîner. Il était encore présent à la session d’exercices de mardi à Dedovsk.

    par ben.delsaert par le biais de Rossel 6/27/2018 6:05:48 PM
    «Une heure sombre pour le football allemand», pense Neuer

     

     

    Le gardien allemand Manuel Neuer ne cachait pas sa déception à après l’élimination de la Mannschaft mercredi. «C’est une heure sombre pour le football allemand», a commenté Neuer.

     

    Mercredi, l’Allemagne a été battue par la Corée du Sud. «Franchement, je ne peux pas expliquer cette défaite. C’est une situation très difficile d’avoir été éliminé dès la phase de groupes, ça n’était jamais arrivé à une équipe allemande en Coupe du monde», regrettait Neue. «Nous sommes profondément déçus, tristes, et nous sommes énervés contre nous-mêmes parce que c’est notre responsabilité en tant que joueurs. Personne ne peut dire que ce n’est pas de sa faute. Nous devons en parler et analyser cette défaite. C’est nous les responsables.»

    Le sélectionneur sudédois Janne Andersson est "incroyablement fier"

     

     

    La Suède s’est qualifiée pour les huitièmes de finale de la Coupe du monde en Russie grâce à un beau succès 3-0 sur le Mexique, mercredi. «Je suis incroyablement fier, presque ému en pensant à la manière avec laquelle nous avons évolué sur le terrain», s’est réjoui le sélectionneur Janne Andersson.

     

    «Nous avons fait un travail fantastique aujourd’hui (mercredi) avec ce match. Je suis incroyablement fier, presque ému en pensant à la manière avec laquelle nous avons évolué sur le terrain, tellement disciplinés. Je pense que nous avons grandi depuis notre dernier match.»

    par ben.delsaert par le biais de Rossel 6/27/2018 5:37:47 PM
    Joachim Löw n’exclut pas de démissioner après l’élimination allemande

     

     

    Le sélectionneur allemand n’a pas exclu de démissionner lorsqu’il a été interrogé au sujet de son avenir par la télévision allemande ZDF, mercredi, après l’élimination de l’Allemagne dès le premier tour de la Coupe du monde.

     

    «Il est trop tôt pour que je puisse répondre à cette question. Nous avons besoin de plusieurs heures afin de voir les choses clairement. La déception est profonde, je ne pouvais pas imaginer que nous serions éliminés contre la Corée du Sud.»

    Gareth Southgate avant Angleterre-Belgique: «Nous voulons terminer premiers du groupe»

     

    L’équipe d’Angleterre progresse de manière constante ces derniers matchs, mais a encore une marge de progression, a estimé l’entraîneur Gareth Southgate mercredi au cours d’une conférence de presse à Kaliningrad. L’Angleterre doit affronter la Belgique jeudi à 20h00 dans la dernière journée de la phase de groupes de la Coupe du monde. «On veut remporter le groupe» G, a-t-il ajouté.

    «Ces huit, neuf derniers matchs, nos performances sont constantes et c’est positif pour notre développement à ce stade de la compétition. On a toutefois encore beaucoup de progrès à faire et on a encore de solides adversaires à affronter», a déclaré le sélectionneur.

     

    par ben.delsaert par le biais de Rossel 6/27/2018 4:31:39 PM
    par ben.delsaert par le biais de Rossel 6/27/2018 4:08:45 PM
    par ben.delsaert par le biais de Rossel 6/27/2018 3:21:37 PM
    Neymar marque, sa soeur se déboîte une épaule

     

     

    Quand Neymar a finalement marqué un but face au Costa Rica (2-0), vendredi dernier, le Brésil tout entier a laissé éclater sa joie, le joueur star a versé quelques larmes et sa soeur... s’est déboîté une épaule, a rapporté mercredi une télévision brésilienne.

     

    Selon SporTV, Rafaella Santos a célébré avec tant d’enthousiasme la réussite de son frère qu’elle s’est cognée contre une amie et s’est blessée à l’épaule. La jeune femme a ensuite partagé sur les réseaux sociaux une photo d’elle avec le bras en écharpe.

    Coupe du monde: record d'audience pour Mediaset malgré l'absence de la Squadra Azzura
     
    Mediaset, le groupe de télévision italien, a indiqué que le niveau d'audience a atteint des chiffres records durant la Coupe du monde 2018 en Russie. «Les Mondiaux de football enregistrent les meilleures écoutes de ces 20 dernières années, faisant mieux pour le moment qu'en 2014 quand l'Italie était présente», a indiqué le président de Mediaset, Fedele Confalonieri. Depuis le début de la compétition, environ 4 millions de téléspectateurs ont regardé en moyenne les 36 premiers matches. 
     
    par ben.delsaert par le biais de Rossel 6/27/2018 2:17:03 PM
    Coupe du monde: les couleurs de l’Angleterre au 10 Downing Street

     

     

    Le drapeau anglais flottera devant la résidence officielle du Premier ministre britannique à Londres, le 10 Downing Street, a fait savoir mercredi l’actuelle pensionnaire, Theresa May. L’étendard y restera tant que l’Angleterre est encore en lice à la Coupe du monde de football en Russie.

     

    «Le drapeau de l’Angleterre sera hissé au numéro 10 chaque jour de match de l’Angleterre à partir d’aujourd’hui. Nous encourageons les autres cabinets composant le gouvernement à faire de même», a indiqué Mme May, répondant à une question parlementaire.

    «Ce sera un vrai combat», estime Pekerman, le sélectionneur de la Colombie avant d’affronter le Sénégal

     

    Le sélectionneur argentin de la Colombie José Pekerman s’attend à une rencontre très compliquée contre le Sénégal, jeudi à Samara (16h) pour le compte de la dernière journée du groupe H du Mondial 2018. «Nous savions avant le tournoi que cette équipe serait très forte, nantie de grosses individualités», a lancé Pekerman en conférence de presse mercredi. «Ce sera une rencontre intense, un vrai combat.»

     

    «Mais je pense que nous pouvons être optimistes vu ce que nous avons montré au dernier match», a-t-il toutefois affirmé. Après une défaite 1-2 contre le Japon, handicapée par une exclusion dès la 3e minute, la Colombie a en effet brillé contre la Pologne dimanche (0-3).

    Carlos Queiroz, le sélectionneur de l’Iran, dézingue CR7

     

    Ce lundi, l’Iran a failli créer la surprise en éliminant de la Portugal de la Coupe du monde 2018 dès le stade des groupes. Mais, finalement, la Seleçao a fait respecter la hiérarchie en tenant le score et en décrochant son ticket pour les huitièmes de finale qu’elle jouera contre l’Uruguay. Au terme de cette partie houleuse, le sélectionneur de l’Iran, le Portugais Carlos Queiroz s’est lâché au sujet des joueurs de la Selaçao. Il évoque notamment un cruel manque de respect.

     

    «Je dis des choses que beaucoup de Portugais voudraient dire et ne disent pas», a expliqué l’ancien sélectionneur lusitanien entre 2008 et 2010 au quotidien Publico. Avant de poursuivre: «Personnellement, je ne m’identifie pas à certaines choses qui se passent dans l’équipe portugaise. Un exemple? Ne pas saluer un entraîneur qui a servi 12 ans dans l’équipe nationale portugaise. J’ai gagné des titres européens et mondiaux (chez les jeunes, NDLR), avec des réformes et des idées. L’histoire de la fédération portugaise de football n’a pas commencé sur l’île de Madère avec Cristiano Ronaldo. Cela a commencé beaucoup plus tôt. Ces valeurs ne sont pas les miennes.»

    Les Diables sont arrivés à Kaliningrad
     
    Les Diables rouges ont touché terre à Kaliningrad, enclave russe située entre la Pologne et la Lituanie. L'équipe nationale était partie de Moscou peu avant midi.
    Les Diables vont se reposer en début d'après-midi avant de s'entraîner vers 19h30 à la Baltika Arena en préparation du dernier match de phase de groupe face à l'Angleterre.
    Quand Sampaoli demande directement à Messi s’il doit faire entrer Agüero
     
    L’Argentine s’est miraculeusement qualifiée pour les huitièmes de finale en s’imposant contre le Nigeria. Messi était l’un des artisans de la victoire avec un but et…des conseils donnés à son entraîneur Jorge Sampaoli.
     
    Les médias argentins ont épinglé une scène particulière en seconde période face au Nigeria. Le score est de 1-1 lorsque Jorge Sampaoli interpelle Lionel Messi et lui demande « Je fais quoi ? Je fais entrer le Kun [Agüero] ? ». Messi lui répond oui d’un signe de la tête. A la 80e minute, Agüero entre en jeu et six minutes plus tard, Marcos Rojo marque le but de la délivrance et de la qualification pour l'Albiceleste.
    Les Diables ont décollé pour Kaliningrad
     
    Les Diables rouges ont pris l'avion aux alentours de 11h en partance pour Kaliningrad, enclave russe coincée entre la Pologne et la Lituanie.
    Aux alentours de 19h30, les Belges fouleront la pelouse de la Baltika Arena où le match Belgique-Angleterre aura lieu jeudi.
     
    Joachim Löw restera en poste avec l'Allemagne quoi qu’il arrive
     
    Le sélectionneur allemand Joachim Löw restera à son poste après la Coupe du monde même en cas d’échec, a confirmé le président de la Fédération allemande de football (DFB) Reinhard Grindel, alors que les champions du monde jouent mercredi leur qualification pour les huitièmes de finale contre la Corée du Sud.
     
    «Avant le Mondial, nous avons décidé au directoire de la Fédération de prolonger le contrat de Joachim Löw (jusqu’en 2022, NDLR) parce que nous pensons que personne mieux que lui ne peut gérer la reconstruction qui sera indispensable après le Mondial quoi qu’il arrive», explique M. Grindel dans le quotidien allemand de Francfort FAZ.
    Diego Maradona déclare qu’il va bien après son malaise lors du match de l’Argentine
     
    L’icône du football l’Argentin Diego Maradona a déclaré mercredi qu’il allait bien. Il a eu besoin d’une assistance médicale après avoir eu un malaise à l’issue de la qualification arrachée de justesse par l’Argentine (1-2 face au Nigeria), mardi soir à Saint-Pétersbourg. «Je veux dire à tout le monde que je vais bien, que je suis pas et que je n’ai pas été hospitalisé», a déclaré Maradona sur Facebook.
     
    «J’ai été examiné par un médecin et il m’a recommandé de rentrer chez moi avant la deuxième mi-temps, mais je voulais rester parce qu’on risquait tout. Comment aurais-je pu partir ? J’envoie un baiser à tout le monde, merci pour de soutien ! »
    Goldman Sachs met à jour ses prédictions pour la Coupe du monde et voit la Belgique battre l'Angleterre
    Avec un premier tour riche en surprises, les différentes prédictions qui ont fleuri sur le net ont besoin d’une petite mise à jour. C’est en tout cas ce que la banque Goldman Sachs a fait.
    En prenant désormais en compte la différence de buts, Goldman Sachs place la Belgique première du groupe G.  Nos Diables sortiraient donc vainqueur du duel face à l’Angleterre.
    Mais pour la suite, ça se complique pour les Diables qui prendraient la porte en quarts de finale face au Brésil. Le Brésil qui lui, atteindrait la finale et affronterait non pas l’Allemagne comme prédit initialement mais…l’Angleterre. Et c'est la bande à Neymar qui soulèverait le trophée de champion du monde.

    Coupe du monde : Maradona en transe après le but de Messi

     

     

    Toujours dans l’excès, Maradona s’est cette fois fait remarquer par sa célébration du but de Messi qui a donné l’avantage à l’Argentine contre le Nigeria.

     

     

    Nulle doute que tout le peuple argentin a dû exploser de joie en voyant Messi inscrire ce but ô combien important contre le Nigeria. Mais, pour le moment, c’est à Maradona qu’on doit la célébration la plus folle. El Pibe de Oro a levé les yeux au ciel, les bras sur son torse, et il est comme entré en transe. Sachant l’homme très croyant, il est très probable qu’il était en train de remercier le ciel pour ce but crucial.

    Coupe du monde: mécontents du match ennuyeux entre la France et le Danemark, les spectateurs ont sifflé les joueurs
     

    Le match entre la France et le Danemark (0-0) a été une vraie purge, pendant que le Pérou et l’Australie (2-0) s’affrontaient avec beaucoup d’animosité. Fâché par ce spectacle ennuyeux, le public du stade a copieusement sifflé les deux équipes avant la fin.

     

    Soyons francs, le match entre la France et le Danemark a été d’un ennui profond. Et ce n’est d’ailleurs pas un hasard si le résultat final est vierge. Les performances des deux équipes ont été de piètre qualité et les occasions ont clairement manqué de dangerosité. Ces 90 minutes ont été tellement pénibles pour les 78.000 spectateurs présents au stade Loujniki de Moscou qu’ils ont décidé, pour la majeure partie, de siffler les 22 acteurs. D’autres n’ont pas participé au sifflement général, mais sont plutôt sortis du stade jusqu’à dix minutes avant la fin. «DeleteDès qu’on fait tourner un peu la balle, ça siffle, on est habituésDelete», a commenté Griezmann au micro de RMC Sport.

     

    Et si les personnes sur place l’ont fait savoir à leur manière, celles devant leur TV ont fait part de leur ennui sur les réseaux sociaux, avec un beau festival de commentaires taclant les joueurs ayant participé à la rencontre.

    Coupe du monde: Gareth Southgate visera la victoire contre la Belgique et pourrait, lui aussi, faire quelques changements

    Comme Toby Alderweireld et Marouane Fellaini peu avant dans la journée, le sélectionneur des ’Three Lions’ Gareth Southgate a balayé d’un revers de manche l’idée de vouloir terminer deuxième afin de bénéficier d’un parcours sur papier plus abordable. «Nous ne pouvons pas penser de la sorte car nous voulons gagner chaque rencontre», a dit l’Anglais. «Nous sommes dans une bonne spirale et nous voulons la conserver le plus longtemps possible. Je ne veux même pas imaginer comment débuter une rencontre que vous ne voulez pas gagner. Commencer à spéculer sur la suite du tournoi peut se révéler dangereux. À l’Euro 2016, nous pensions avoir un tirage plus clément avant de nous faire sortir par l’Islande en huitièmes», a prévenu Southgate.

    À l’instar de Roberto Martinez, Southgate pourrait laisser au repos quelques titulaires. «J’y pense. Certains recevront peut-être des minutes mais je dois aussi penser à la cohésion de l’équipe. Harry Kane voudra jouer parce qu’il veut devenir meilleur buteur, mais c’est l’équipe qui prime. Harry le sait. Pour lui aussi, une victoire est plus importante que le titre de meilleur buteur.»

    par ben.delsaert par le biais de Rossel 6/26/2018 2:52:47 PM
    Jordan Pickford avant d’affronter la Belgique: "le genre de match que l’on veut jouer"

    Gardien titulaire de l’Angleterre, Jordan Pickford était présent mardi en conférence de presse afin de préfacer la rencontre de jeudi contre la Belgique, décisive pour la première place du groupe G de la Coupe du monde de football 2018 en Russie. «Notre mentalité est celle de gagner toutes les rencontres que nous jouons. La Belgique est une équipe du top et il faudra être à son meilleur niveau lors de ce match», a déclaré le portier d’Everton.

    «Notre premier match contre la Tunisie a été très important pour construire cette spirale positive dans laquelle nous sommes actuellement. Nous avons rempli une part du contrat en nous qualifiant après deux rencontres. Maintenant, nous allons défier la Belgique et c’est pour ce genre de match que nous jouons au football», a dit Pickford, 24 ans.

    par ben.delsaert par le biais de Rossel 6/26/2018 2:44:44 PM

    Coupe du monde: Ibrahimovic sur les prestations de la Suède : « J’aurais pu faire bien mieux »

     

    A la veille du match décisif de la Suède contre le Mexique en vue des huitièmes de finale de la Coupe du monde de football, Zlatan Ibrahimovic n’a pas hésité à critiquer les prestations de ses compatriotes. «Je pense que j’aurais pu faire bien mieux qu’eux», a déclaré l’attaquant suédois des Los Angeles Galaxy et expert pour la chaine de télévision américaine ESPN pendant cette Coupe du monde.

     

    «Cependant, il arrive le moment où vous vous dites : ‘’Laissez-les faire et profiter de l’instant’’. D’où je viens, je n’étais pas le bienvenu en équipe nationale mais je suis passé outre tout ça, devenant même capitaine», a ajouté l’attaquant de 36 ans. Le sélectionneur suédois Janne Andersson a décidé de ne pas inclure le joueur à son groupe de 23 joueurs pour la Russie. «Je suis comme le vin, je me bonifie avec l’âge. L’âge n’est qu’un nombre», a dit Zlatan dans son style caractéristique.

     

    Troisième du groupe F avec 3 points, la Suède (3 pts) affrontera le Mexique (6 pts) mercredi à Iekaterinbourg (20h) avec l’espoir de se qualifier pour les huitièmes de finale.

     
    «Neymar tombe trop vite», estime son compatriote Naldo
     
    «Neymar doit cesser de tomber au moindre contact car il se prive d’occasions», a avancé le défenseur brésilien Naldo au sujet de Neymar, attaquant vedette du Brésil lors de cette Coupe du monde 2018 de football en Russie.
     
    Le robuste défenseur de Schalke 04 estime que l’attaquant du Paris Saint-Germain devrait prendre exemple sur l’Argentin Lionel Messi, son ancien équipier au FC Barcelone. «Neymar doit apprendre de Messi, qui continue à jouer dans de tels cas. Pour un défenseur, c’est aussi beaucoup plus difficile à gérer car cela vous fait douter. En restant sur ses jambes, Messi se forge des possibilités pour lui et son équipe.»
    Suivez la conférence de presse de Toby Alderweireld et Marouane Fellaini
     
    À deux jours du choc contre l’Angleterre, Toby Alderweireld et Marouane Fellaini se présentent à la presse ce mardi.
     
    Toby Alderweireld : « Nous voulons gagner contre l’Angleterre. Nous sommes venus dans cette Coupe du monde avec un objectif précis. Nous voulons donner le meilleur de nous dans chaque match. L’Angleterre est un bon test. Personnellement je me sens bien. Si le coach a besoin de moi, je suis prêt. Ce sera un match spécial. Avant le tournoi, dans les vestiaires de Tottenham, on se posaient la question de savoir qui de l'Angleterre ou de la Belgique allait gagner. Il y a beaucoup de confiance pour la Belgique.»
    Au sujet de Kompany: «Vincent Kompany est en forme. Sa présence est une bonne chose pour l'équipe, tout comme celle de Thomas Vermaelen.»
     
    Marouane Fellaini: « Je prends cette Coupe du monde match par match. Que je joue ou pas, je laisse le coach prendre la décision. Je ne sais pas si je vais être titularisé, mais je suis prêt. L'équipe nationale, c'est 23 joueurs. Je serais bien sûr heureux si on me donne ma chance. »
    Sur son avenir en équipe nationale:  « Est-ce que je vais arrêter avec l'équipe nationale ? J'ai 31 ans. C'est déjà un certain âge. Mais maintenant je m'occupe juste de cette Coupe du monde et je prendrai ma décision plus tard. Si le fait de gagner va influencer ma décision ? Je crois que si nous sommes champions, je vais arrêter et je serai pas le seul.» dit-il en rigolant.
     
    Diables rouges: Lukaku unique absent de l'entraînement ce mardi
     
    Les Diables ont repris le chemin de l'entraînement ce mardi. Le groupe était quasi au complet. Le seul absent à déplorer est Romelu Lukaku
    par Rédaction par le biais de Rossel édité par Le Soir 6/26/2018 8:03:23 AM
    Le sélectionneur du Maroc «ne conteste pas la VAR» mais pointe une possible «énorme erreur d’arbitrage"
     
    «La seule question que je voudrais poser, c’est que sur le 2e but égalisateur, le ballon est sorti d’un côté. Donc on attend le corner d’un côté, mais il est joué de l’autre. Est ce que c’est autorisé ? Sincèrement, je ne peux pas vous dire. Si cela ne l’est pas, c’est une énorme erreur d’arbitrage», a fustigé Renard, après la rencontre.
     
    «Il n’y a pas hors-jeu sur le but (de Iago Aspas à la 90e minute) parce qu’on a revu à la vidéo. Il n’y a pas à contester ça. Simplement, est-ce qu’on a droit de jouer un corner de l’autre côté où la balle est sortie, c’est la grande question. Je suis allé à la porte des arbitres (à la fin du match). La porte est restée fermée», a-t-il ajouté, concédant que «c’est un métier difficile d’arbitrer».
    Ronaldo méritait un carton rouge, selon le sélectionneur de l’Iran Queiroz qui s’en prend à la VAR
     
    «Je ne veux pas trop parler, c’est sur mon pays et sur un joueur. Je sais qu’il y aura une guerre contre moi», a lancé Queiroz, sélectionneur du Portugal au Mondial 2010, visiblement remonté en conférence de presse d’après-match.
     
    Avant de récapituler l’action litigieuse en question, lorsqu’un geste d’humeur de ’CR7’ au duel avec Morteza Pouraliganji a été sanctionné d’un carton jaune après visionnage des images (83e). «La réalité c’est ça: vous stoppez le jeu pour la VAR. Il y a un coup de coude. Un coup de coude, c’est carton rouge dans les règles. Dans les règles, il n’est pas précisé si c’est (Lionel) Messi ou Ronaldo...», s’est emporté le technicien de 65 ans, qui a un vieux contentieux avec la star du Real Madrid, qui avait pointé son sélectionneur lorsqu’on lui avait demandé d’expliquer l’élimination en 8es du Mondial 2010 contre l’Espagne (1-0).
    «L’important, c’est d’être en 8es» pour le sélectionneur portugais Santos
     
    Tenu en échec par l’Iran, lundi à Saransk, le Portugal s’est qualifié mais en terminant deuxième du groupe B. «La chose la plus importante est d’être classé (parmi les deux premiers), c’est ce que nous voulions», a résumé le sélectionneur portugais Fernando Santos.
     
    Le champion d’Europe affrontera à présent l’Uruguay, première du groupe A, et pas la Russie, pays organisateur. «L’Espagne, qui était favorite contre le Maroc, a fait match nul (2-2). Dans le Mondial, vous ne pouvez pas penser qu’il y a des matches plus faciles que d’autres, cela s’est vérifié dans ce tournoi. L’important, c’est d’être en huitièmes, et notre ambition est de continuer dans le tournoi. Tant que nous nous préparons pour le prochain match mentalement et physiquement, l’adversaire n’est pas si important. Nous avons nos armes et nous allons essayer d’en tirer profit.»

    Polémique lors de Iran-Portugal: Ronaldo donne un coup à un adversaire...mais le VAR voit jaune


    Cristiano Ronaldo est passé tout près de la catastrophe. Agacé face à l’Iran (peut-être après son penalty raté), le joueur du Portugal a asséné un coup à un adversaire iranien. L’arbitre principal n’a rien vu avant de consulter le VAR... et celui-ci a conseillé de mettre une jaune plutôt qu’une rouge. Étonnant.

    Coupe du monde: le record de penalties sifflés sur une édition déjà battu

     

    Le penalty sifflé pour une faute de Ezatolahi sur Cristiano Ronaldo, lundi, lors du match Portugal-Iran, est le 19e accordé depuis le début de la Coupe du monde 2018, nouveau record de la compétition. Le record était jusqu’ici de 18 penalties sifflés sur l’ensemble du tournoi en 1990, 1998 et 2002.

     

    Le Video Assistant Referee (VAR), grande nouveauté de ce Mondial, n’est pas étranger à ce record: le VAR a été impliqué dans 8 des 19 penalties accordés depuis le début du tournoi, soit pour confirmer la décision de l’arbitre, soit pour lui signaler une faute qu’il n’avait pas vue.

     

    Le penalty du record n’a pas été converti. Le gardien iranien Alireza Beiranvand a repoussé l’envoi de Cristiano Ronaldo.


    Coupe du monde: Mohamed Salah refuse de se faire photographier avec le trophée de l’Homme du Match

     

    L’attaquant égyptien Mohamed Salah ne s’est pas présenté à l’habituelle conférence de presse après avoir été désigné ’Homme du Match’ lors de la défaite de son équipe contre l’Arabie Saoudite, lundi. Salah, auteur de l’ouverture du score, a également refusé d’être photographié avec le trophée, sponsorisé par une marque de bière.

     

    Le joueur de Liverpool a confié à l’agence allemande DPA qu’il avait reçu le prix mais n’avait pas voulu se faire photographier avec, car il est sponsorisé par une marque de bière. Salah juge cela contraire aux préceptes de l’islam.

     

    Salah est le deuxième joueur égyptien à être élu ’Homme du Match’. Après la défaite 1-0 contre l’Uruguay, le gardien Mohamed El-Shenawy n’avait pas accepté le trophée en raison du sponsor. Selon les médias égyptiens, le gardien jugeait cela contraire à sa religion, qui interdit de consommer ou de faire la promotion de l’alcool.


    Coupe du monde: amendes pour Xhaka et Shaqiri en raison de leur célébration pro-Kosovo

     

     

    Les joueurs suisses Granit Xhaka, né en Suisse de famille kosovare, et Xherdan Shaqiri, né au Kosovo, une ancienne province serbe majoritairement albanaise, ont écopé d’amendes de 8.660 euros chacun pour leurs célébrations de but pro-kosovo pendant un match du Mondial-2018, a indiqué lundi la Fifa.

     

    Leur équipier Stephan Lichtsteiner, qui les avait imités, écope d’une amende de 4.330 euros.

     

    Lors de Suisse-Serbie (2-1), Xhaka et Shaqiri ont mimé vendredi soir des deux mains l’aigle du drapeau albanais, un geste considéré en Serbie comme un symbole de défiance. La « Grande Albanie » fait référence à une doctrine nationaliste visant à regrouper au sein d’un même pays tous les Albanais des Balkans. La FIFA interdit les messages politiques dans les stades de ses compétitions.

    Bagarres, insultes, projectiles: 90.000 euros d’amende pour l’Argentine suite au comportement de ses supporters

     

    La FIFA a infligé une amende de 105.000 francs suisses (environ 91.000 euros) à la Fédération argentine en raison principalement du comportement de ses supporters lors du match perdu face à la Croatie (3-0) le 21 juin au Mondial-2018.

     

    Selon la FIFA, les supporters argentins se sont rendus coupables de bagarres, de jets d’objets, d’insultes et de chants homophobes. L’Argentine est également sanctionnée pour l’absence d’un joueur à l’interview express suivant le coup de sifflet final.

    Coupe du monde 2018: Sampaoli convaincu que l’Argentine va repartir sur de nouvelles bases

     

    Le sélectionneur argentin Jorge Sampaoli s’est dit convaincu que son équipe battrait le Nigeria mardi lors de la dernière journée du groupe D. Il espère ainsi relancer l’Albiceleste dans ce Mondial qui est jusqu’à présent un échec.

     

    « Je suis convaincu que demain (mardi), nous écrirons une nouvelle page dans l’histoire de notre équipe nationale », a affirmé Sampaoli en conférence de presse lundi.

     

    Le sélectionneur argentin a également évité les questions sur les rumeurs d’insurrection au sein du vestiaire. « Je ne peux pas résoudre des situations qui n’existent pas. Je suis convaincu que l’équipe montera sur le terrain avec énormément d’énergie afin de décrocher la victoire. »

     

    Pour se qualifier en huitièmes, l’Argentine (1 point) doit battre le Nigéria (3 points) et espérer que l’Islande (1 point) ne gagne pas contre la Croatie (6 points, déjà qualifiée). Si l’Islande s’impose, les Sud-Américains devront compter sur un meilleur goal average que leurs rivaux, ce qui n’est actuellement pas le cas. La différence de buts de l’Argentine est actuellement de -3, celle de l’Islande est de -2.

    Roberto Martinez: «Vincent Kompany pourrait jouer contre l’Angleterre»

     

    Blessé à l’aine, le 2 juin, au début de la deuxième mi-temps du match de préparation du Mondial 2018 face au Portugal, Vincent Kompany a pris part à son premier entraînement collectif ce lundi à Dedovsk. Selon Roberto Martinez, le défenseur central pourrait jouer contre les Anglais jeudi. «Sur le plan médical, Vincent Kompany est prêt à jouer et il pourrait donc jouer contre l’Angleterre. Mardi, nous devrons voir s’il est prêt à jouer au football et si nous pouvons l’utiliser. Thomas Vermaelen, qui était sur le banc samedi, est dans la même situation.»

     

    L’entraîneur espagnol a donné des nouvelles de Romelu Lukaku, touché à la cheville contre la Tunisie. «Les prochaines 48 prochaines nous diront si Lukaku pourra être disponible pour le match contre l’Angleterre. Il a passé un scan aujourd’hui.»

     

    Il s’est également montré rassurant au sujet de Dries Mertens et Eden Hazard. «Mertens pourra s’entraîner demain. Quant à Hazard, il souffre du mollet mais il n’y aucune inquiétude à avoir.»

     

    par ben.delsaert par le biais de Rossel édité par Rédaction 6/25/2018 3:43:32 PM
    Leander Dendoncker:  «Je serai prêt quand le coach aura besoin de moi»

     

    Seul joueur évoluant en Jupiler Pro League retenu dans la sélection de Roberto Martinez, l’Anderlechtois Leander Dendoncker et un des deux seuls joueurs de champ (à l’exception des blessés Vincent Kompany et Thomas Vermaelen) qui n’ont pas encore foulé la pelouse lors de ce Mondial 2018 en Russie. Le défenseur/milieu de terrain récupérateur vit à 23 ans son premier grand tournoi international.

    «C’est toujours frustrant. On est toujours déçu quand on en joue pas. Mais il faut voir les circonstances. Le coach fait tout ce qu’il faut pour gagner et prendre des points», a reconnu le benjamin de la sélection. «Je serai prêt quand le coach aura besoin de moi. Et si je ne rentre pas, je serai prêt à soutenir l’équipe» a-t-il ajouté, sans savoir s’il jouera ou non face à l’Angleterre jeudi à Kaliningrad.

     

    par ben.delsaert par le biais de Rossel 6/25/2018 3:31:44 PM

    Un journaliste néerlandais pas du tout séduit par les Diables rouges

     

    Si la victoire éclatante de la Belgique face à la Tunisie a globalement convaincu la presse étrangère, c’est n’est pas le cas de Valentijn Driessen, journaliste du Telegraaf, qui n’a pas manqué de critiquer tous azimuts l’équipe nationale belge dans les colonnes du quotidien néerlandais. «La Tunisie ne représente rien. Dans le premier match, les Belges ont aussi réalisé un grand résultat, mais le Panama et la Tunisie sont les pays les plus faibles de la Coupe du Monde.»

     

    De la défense aux éléments offensifs, personne n’échappe à la plume acide du journaliste. «Derrière, c’est du gruyère. Dans la défense, la Belgique n’a aucune vitesse avec Vertonghen, Alderweireld et Boyata. Ce dernier n’a pas réussi à percer à Twente et maintenant il joue en Coupe du monde. Mais avec ces trois joueurs derrière, cela ne passera pas contre des grandes nations. Hazard est un bon joueur, mais il fait aussi beaucoup trop d’erreurs et perd beaucoup de ballons. Pareil pour Lukaku. Il marque très facilement, mais pour le reste je ne suis pas du tout impressionné. Et le Mondial de De Bruyne est totalement raté. Il doit jouer tellement bas, alors qu’il est capable de passes incroyables. Je ne veux pas le voir comme ça.»

     

    Pour Valentijn Driessen, c’est bien simple, les Diables n’iront pas très loin dans la compétition. «Et si les Belges eux-mêmes pensent à une demi-finale, ils ont tout faux.»

     

     

    par ben.delsaert par le biais de Rossel édité par Rédaction 6/25/2018 3:11:05 PM

    Coupe du monde: un bar de Rio de Janeiro paie sa tournée à chaque… chute de Neymar

     

    Un bar de Rio de Janeiro a trouvé un moyen original d’attirer des clients pour le match du Brésil de mercredi contre la Serbie au Mondial 2018, en offrant des boissons gratuites à chaque chute de Neymar, moqué pour sa propension à simuler des fautes de ses adversaires.

     

    Sur sa page Facebook, le Sir Walter Pub, du quartier populaire de Vila Penha, dans le Nord de Rio, a publié une photo de l’attaquant avec le message: «à chaque chute de Neymar, une tournée de shots gratuite».

     

    Les supporters en auront sûrement pour leur argent: Neymar est le joueur qui a subi le plus de fautes lors des deux premières journées de la compétition, 10 contre la Suisse (1-1) et 4 contre le Costa Rica (victoire 2-0 de la Seleçao).

     

    Sans compter toutes les fois où il s’est écroulé tout seul pour simuler des fautes, comme vendredi dernier contre le Costa Rica, quand un penalty sifflé par l’arbitre a été annulé après le visionnage des images grâce à l’arbitrage vidéo (VAR).

     

    L’initiative de ce bar carioca n’est qu’un exemple parmi d’autres: se moquer de la star de la Seleçao est devenu un nouveau sport national au Brésil, avec une prolifération de montages photo désopilants sur les réseaux sociaux, sur sa manie de plonger pour simuler des fautes ou sur ses coupes de cheveux extravagantes.

     

    Après avoir inscrit le deuxième but de la victoire à l’arraché contre le Costa Rica, Neymar s’est effondré sur la pelouse et a fondu en larmes, montrant une instabilité émotionnelle pointée du doigt par la presse brésilienne et moquée elle aussi sur internet.


    Coupe du monde: suivez la conférence de presse de Leander Dendoncker et Jan Vertonghen (direct vidéo)

     

    Deux jours après la très belle victoire de la Belgique contre la Tunisie, Jan Vertonghen ar répondu aux questions de la presse belge et internationale.

    Recordman absolu de sélections chez les Diables rouges, Jan Vertonghen pourrait fêter sa 105e cap jeudi à Kaliningrad face à l’Angleterre dans le 3e et dernier match du groupe G dans ce Mondial 2018 de football. Un match particulier pour le défenseur waeslandien de 31 ans qui évolue depuis six ans en Premier League à Tottenham.  «C’est un match particulier, mais tous ceux qui vont jouer contre l’Angleterre vont tout faire pour gagner», a déclaré le vice-capitaine des Diables. «On en a parlé (à Tottenham) après le tirage et je suis content que l’on soit tous les deux qualifiés. Le résultat aura moins d’effet.»

    La 2e place du groupe H devrait permettre de devoir moins voyager (le 1/8e se jouerait à Moscou et non à Rostov) dans la suite de la compétition et de disposer d’un jour de récupération supplémentaire (le match aurait lieu le 3 juillet au lieu du 2 pour le 1er du groupe). «On préfèrerait moins voyager, mais ceux qui vont jouer contre l’Angleterre vont tout faire pour gagner.»

     

    par ben.delsaert par le biais de Rossel 6/25/2018 2:29:18 PM

    Coupe du monde: Didier Deschamps n’avait jamais vu un «niveau de difficulté aussi élevé» au premier tour

     

    «Je n’ai pas le souvenir, pendant ma carrière de joueur et depuis, d’un niveau de difficulté aussi élevé dès les matches de poules, à part deux ou trois équipes en dessous», a estimé lundi en conférence de presse le sélectionneur de l’équipe de France Didier Deschamps. Déjà qualifiés, les ’Bleus’ comptent 6 points et affronteront le Danemark (4 pts) mardi à Moscou (16h) avec la première place du groupe C de la Coupe du monde 2018 comme enjeu.

     

    «Les équipes dites plus faibles sur le papier sont préparées dès le premier match. Il est difficile de se dire qu’on va monter en puissance, parce qu’il y a un risque que la puissance, on puisse l’avoir à la maison devant la télé», a observé le technicien en conférence de presse.

     

    «Ce qui est le plus facile, c’est de régler l’aspect défensif. On l’a vu sur beaucoup de matches, même en ayant une équipe très défensive qui joue très bas, on a toujours deux ou trois occasions, sur coup de pied arrêté ou en contre», a-t-il ajouté. «Si l’adversaire supposé plus fort ne marque pas, le temps joue en faveur de l’équipe qui défend», a-t-il également avancé.

     

    Selon la presse française, le T1 français pourrait effectuer pas moins de 6 changements pour le duel contre le Danemark. «Ce match me permet de gérer mon groupe et de répartir un peu le temps de jeu mais avec des situations qui ne sont pas les mêmes à chaque poste et pour chaque joueur», a-t-il expliqué. «Notre objectif est d’assurer la première place et deux résultats le permettent. Mais jamais je ne dirais à mon équipe qu’on joue pour le nul. Je veux que mon équipe rentre sur le terrain sans la moindre ambiguïté: faire tout pour gagner ce match».


    Coupe du monde: des supporters marocains transportent des panneaux ironisant sur le VAR

     

     

    Déjà éliminés de la Coupe du monde, les Marocains ont décidé d’envoyer un message fort à la FIFA avant de faire leur valise pour exprimer leur mécontentement concernant plusieurs éventuelles erreurs arbitrales en leur défaveur.

     

    Quelques heures avant le coup d’envoi de leur dernier match contre l’Espagne, plusieurs supporters marocains ont été vus à Kaliningrad avec des panneaux comportant des messages à destination de la FIFA. Joueurs, sélectionneur et supporters des Lions de l’Atlas avaient déjà déclaré être scandalisés par plusieurs erreurs arbitrales qui auraient eu raison de leur équipe. Certains fans ont donc décidé de le faire savoir publiquement une dernière fois avec une touche d’humour. «DeleteLe VAR est seulement fait pour les grosses équipes. Merci à la FIFA pour l’élimination de notre équipe combattanteDelete», «DeleteLe VAR n’est pas disponible pour votre pays, désolé le MarocDelete», peut-on lire sur ces panneaux.

     

    Pêle-mêle, les Marocains se plaignent d’une faute sur le but de Ronaldo lors de leur défaite 1-0, plusieurs penalties non attribués et d’autres fautes non sifflées lors des deux matchs.

     

    Diables rouges: Vincent Kompany s’entraîne avec le reste du groupe !

     

    Petite surprise ce lundi après-midi au camp d’entraînement des Diables rouges à Dedovsk: Vincent Kompany a pris part à l’entraînement collectif.

    Le défenseur central s’est blessé à l’aine lors du premier match de préparation de la Belgique face au Portugal et n’était plus apparu à l’entraînement avec le groupe depuis lors. Le sélectionneur Roberto Martinez avait déclaré la semaine passée que Kompany était désormais en état de s’entraîner.

    par ben.delsaert par le biais de Rossel 6/25/2018 1:46:05 PM
Alimenté par Platform for Live Reporting, Events, and Social Engagement