La Coupe du Monde en direct avec Sudinfo.be

Les dernières nouvelles de la Coupe du Monde avec Sudinfo.be

    Les Russes Ignashevich et Samedov prennent leur retraite internationale

     

    TextEditorLe défenseur vétéran Sergey Ignashevich et le milieu de terrain Alexander Samedov ont décidé de prendre leur retraite de l’équipe nationale russe de football, après l’élimination de celle-ci samedi soir à Sotchi, en quart de finale de la Coupe du monde. À 38 ans, Ignashevich a même décidé de mettre un point final à sa carrière.

    Après plus de 20 ans de carrière, dont quatorze comme défenseur central du CSKA Moscou, il a reconnu que c’était une décision difficile à prendre toutefois «j’aurais pu difficilement imaginer de terminer ma carrière sur un tel point culminant.». Ignashevich qui a porté le maillot national russe à 126 reprises (8 buts) veut désormais devenir entraîneur.

    Coupe du monde 2018: «Jouer deux fois 120 minutes va laisser des traces», avoue Luka Modric

     

    «Se qualifier deux fois après 120 minutes de jeu va laisser des traces, c’est sûr. Mais on a encore démontré que nous avions du caractère», a déclaré le Croate Luka Modric, sorti vainqueur aux tirs au but contre la Russie (2-2, 4-3 t.a.b) dans le dernier quart de finale de la Coupe du monde russe, samedi à Sotchi.

    «La Russie a très bien joué et nous a un peu surpris en début de partie, effectuant un pressing assez haut. On a dominé la seconde mi-temps mais nous n’avons pas réussi à tuer le match», a analysé le milieu de terrain du Real Madrid, élu ’Homme du match’.

    Luka Modric élu ’Homme du match’ face à la Russie

     

    Luka Modric a été élu ’Homme du match’ lors du duel entre la Russie et la Croatie (2-2, 3-4 t.a.b.), quatrième et dernier quart de finale de la Coupe du monde, samedi à Sotchi en Russie.

    Face à la Russie, le médian croate a livré un nouveau match plein avec un assist pour Domagoj Vida sur le deuxième but de l’équipe à damier. Lors de la séance de tirs aux buts, le joueur du Real Madrid a bénéficié d’un petit coup de chance pour inscrire son penalty.

    «Personne ne veut rentrer à la maison», assure Pickford après la qualification

     

    En écartant la Suède (0-2) en quarts de finale de la Coupe du monde samedi après-midi à Samara, l’Angleterre rejoint le dernier carré pour la première fois depuis 1990. La joie était évidemment présente dans les rangs anglais à l’image du portier Jordan Pickford et du capitaine Harry Kane. «C’est une vraie émotion collective, nous vivons chaque match ensemble», a déclaré le portier anglais en conférence de presse au terme de la rencontre.

     

    Élu ’homme du match’, Jordan Pickford a parfaitement rempli son rôle de dernier rempart. Le portier d’Everton a évité une fin de match compliquée aux Three Lions en détournant les envois de Claesson et de Berg. «C’est super. On est une bande de potes, avec de la qualité et une bonne mentalité. Personne ne veut rentrer à la maison, on veut continuer à travailler dur et à poursuivre dans ce tournoi ensemble. Gareth Southgate montre sa capacité à nous gérer, à diriger un groupe, lui et tout l’encadrement. Au cours des deux dernières années, on a travaillé très très dur. Maintenant, on voit le résultat sur le terrain.»

     

     

    Jordan Pickford élu ’Homme du match’ Suède-Angleterre

     

    Le gardien anglais Jordan Pickford a été élu ’Homme du match’ Suède-Angleterre, le troisième quart de finale de la Coupe du monde de football, samedi à Samara en Russie.

    Pickford, 24 ans et évoluant à Everton, a réalisé plusieurs arrêts déterminants. En début de seconde période, il a repoussé fermement une tête puissante de Marcus Berg (47e) alors que les siens menaient encore 0-1. Dans la foulée du second but des ’Three Lions’, Pickford a évité à son équipe une fin de match compliquée en détournant brillamment des tirs de Viktor Claesson (63e) et de Berg (71e).

    Suède-Angleterre (0-2): les Three Lions rejoignent facilement les demies du Mondial

    L’Angleterre s’est qualifiée pour les demi-finales de la Coupe du monde, venant à bout de la Suède sur le score de 0-2, samedi à Samara. Les ’Three Lions’ de Gareth Southgate retrouvent le dernier carré de la grand-messe du football mondial 28 ans après leur 4e place au Mondial 1990. En demies, les Anglais défieront mercredi à Moscou le vainqueur de la rencontre Russie - Croatie, prévue ce samedi soir à Sotchi (20h).

     

    Neymar: «C’est le moment le plus triste de ma carrière»

     

    L’élimination du Brésil en quarts de fiale du Mondial 2018, vendredi soir par la Belgique, est «moment le plus triste de ma carrière» a écrit la star brésilienne Neymar, sur Instagram au lendemain de cette défaite (1-2). «La peine est très grande.»

     

    «Nous savions que nous avions les qualités nécessaires pour aller de l’avant, pour écrire l’histoire. Mais ce n’était pas pour cette fois.»

     

    Neymar, 26 ans, éprouve particulièrement de la difficulté à «trouver la force de pouvoir revenir, de vouloir jouer au football». Mais il est sûr que Dieu nous donnera à nouveau assez de force, a dit Neymar samedi. «Ils ont interrompu notre rêve. Mais ils ne l’ont pas chassé de nos têtes et de nos coeurs.»

     

    Après la défaite face aux Diables Rouges, la Seleçao a pris samedi le chemin du retour vers le Brésil.


    Suède-Angleterre (0-2): BUT de Alli de la tête qui donne de l'air aux Anglais !

    La défaite face à la Belgique aussi douloureuse que le 1-7 de 2014 pour Marcelo

     

    Après la défaite contre la Belgique en quarts de finale de la Coupe du monde de football, vendredi soir, le latéral gauche brésilien Marcelo a ressenti la même douleur qu’il y a quatre ans, lorsque le Brésil, pays hôte avait été balayé 1-7 par l’Allemagne en demi-finales. «Cela fait tout autant mal», a déclaré le défenseur du Real Madrid. «C’était une soirée terrible».

     

    Les journalistes brésiliens ont dû attendre longtemps à Kazan les déclarations de leurs joueurs pour la défaite contre la Belgique. Les Sud-Américains sont restés dans les vestiaires pendant plus de deux heures. «Parfois, le football est injuste», a dit Marcelo à une armée de reporters. «On a fait tout ce qu’on a pu, tout le monde s’est battu jusqu’à la dernière seconde. Mais malheureusement, cela n’a pas suffi.»

     

    Renato Augusto, qui a réduit le score (1-2) a comparé cette élimination à la mort d’un être cher. «C’était notre rêve de devenir champion du monde ici. C’est terrible que ce rêve se termine ainsi.»


    Suède-Angleterre (0-1) : BUT de Maguire sur corner pour les Anglais!
    La Suède réveillée par l’alarme incendie à quelques heures du quart de finale contre l’Angleterre
     
    La sélection de Suède a connu un réveil chahuté samedi matin à Samara à quelques heures de son quart de finale du Mondial 2018 de football contre l’Angleterre, ont rapporté le quotidien anglais The Sun et Sky Sports. L’alarme incendie de l’hôtel dans lequel elle logeait a retenti vers 8h30. Sans réelle justification.
     
    Elle a apparemment été déclenchée par un client qui fumait dans la chambre ou par quelqu’un qui a accidentellement appuyé sur l’interrupteur d’alarme-incendie de l’hôtel cinq étoiles. L’équipe s’est regroupée dans la cage d’escalier de secours en ayant l’air «irritée et ennuyée», précise le Sun. Plusieurs joueurs semblaient contrariés de devoir se rassembler dans le hall de l’hôtel puis dans la rue avant de retourner dans leur chambre.
     
    La Suède rencontre l’Angleterre à 17h locales (16h belges), pour la 3e place en demi-finales du Mondial. Le 4e quart de finale opposera la Russie à la Croatie samedi soir (20h belges) à Sotchi.
    Raphaël Varane avant France-Belgique : «Laisser le moins d’espaces possibles à Lukaku et Hazard»
     
    «La Belgique c’est une très bonne équipe, qui est jeune et qui arrive à maturité, qui est capable de jouer avec des petites passes combinées, des redoublements de passes, avec beaucoup de mouvements et aussi en attaques rapides. C’est une équipe qui est assez complète qui est bien en place, qui est solide. On sait que ce sera difficile. Il va falloir réussir une grosse performance pour accéder à la finale.» Raphaël Varane, le défenseur central de l’équipe de France, a analysé en quelques phrases ce que lui inspiraient les Diables rouges, adversaires en demi-finale des Bleus, mardi prochain à Saint-Pétersbourg (20h00).
     
    Interrogé sur les individualités belges, le Nordiste a répondu à propos de Romelu Lukaku qu’il va sans doute devoir affronter de manière directe. «C’est un joueur qui pose problème à n’importe quelle défense, déjà par rapport à sa capacité physique. C’est un joueur très puissant. Il a beaucoup de capacité à marquer à profiter de chaque espace laissé par l’adversaire. Il faudra lui laisser le moins d’espaces possibles. Il a aussi autour de lui des joueurs très très bons. Il faudra les laisser le moins possible dans notre surface de réparation.»
     
    Varane s'est également exprimé sur Eden Hazard. «C’est un joueur avec un immense talent. Il est en train d’exploiter au maximum son grand potentiel. C’est un très bon dribbleur. Très très vif, très rapide. Pour le contrer, pas de solution miracle contre les bons joueurs. Il faut leur laisser peu d’espaces et empêcher qu’ils reçoivent des ballons. En tout cas, ce sera un travail collectif.»

    Lucas Hernandez avant France-Belgique : « Onze chiens contre la Belgique»

     

    «Il va falloir être concentrés. On a déjà éliminé le meilleur joueur du monde (Lionel Messi, ndlr) en huitièmes de finale, contre l’Argentine, vu qu’il n’a pas touché le ballon (sourire). Contre la Belgique, on a les joueurs pour l’éliminer aussi (Eden Hazard, ndlr). On va tout faire pour qu’il touche le moins de ballon possible», a déclaré l’arrière gauche de l’équipe de France Lucas Hernandez, assez confiant dans la perspective de rencontrer mardi soir la Belgique en demi-finale du Mondial, samedi matin lors du point de presse de la France à Istra, près de Moscou.

     

    A propos de la Belgique, «c’est une très grande sélection. On le sait. Ils ont de très grandes individualités comme Hazard et Lukaku. Il va falloir rester concentrés. On sait ce que l’on a à faire on connaît nos points forts. On sait que ce ne sera pas facile, mais pour eux non plus» a ajouté le joueur de l’Atletico Madrid qui n’a pas vu le match Brésil-Belgique.

     

    Sur son pronostic : «Je pense qu’il n’y a pas de favori. Ce sera 50-50. Ils sont devant nous en ranking FIFA mais nous sommes aussi une très très grande sélection avec des très jeunes joueurs et très talentueux. Que le meilleur gagne. Vous verrez onze chiens contre la Belgique, plus les trois qui vont rentrer, pour battre la Belgique et être en finale.»

    La terre a tremblé avec la victoire de la Belgique sur le Brésil vendredi soir

     

    Le match Brésil-Belgique a fait vibrer les supporters des Diables rouges mais également la terre vendredi soir. L’Observatoire royal de Belgique a relevé une activité sismique plus importante que d’habitude vers 22h00, soit à la fin de la rencontre en quart de finale de la Coupe du monde de football.

     

    Alors que l’on enregistre environ 1,5 micromètre par seconde vers 22h00 en règle générale, à 21h53 vendredi soir, la vitesse du sol a atteint 6 micromètres par seconde, selon les mesures sismiques effectuées à Uccle, soit «un gros pic lié à l’excitation générale», note M. Van Camp. L’activité sismique «reste malgré tout petite. Pour que l’homme ressente ces mouvements ils devraient au moins être 20 fois plus forts», tempère-t-il ensuite.

    Bonne nouvelle pour les supporters: des tickets seront mis en vente pour la demi-finale France-Belgique

    Le Fanclub 1895, club de supporters officiel des Diables rouges, a contacté ses affiliés pour leur signaler qu’un nombre limité de places sera mis en vente ce samedi. Les membres sont invités à effectuer leur demande ce samedi avant 16h en précisant la catégorie de ticket qui les intéresse. Ils auront alors une confirmation dans le courant de la soirée.

     

    La FIFA pourrait également remettre en vente des tickets via le canal officiel une fois que les fédérations belge et française auront écoulé leurs tickets.

    Didier Reynders sera à Saint-Petersbourg pour soutenir les Diables en demi-finales
     
    Le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, assistera mardi soir à Saint-Petersbourg à la rencontre opposant la Belgique et la France en demi-finales de la Coupe du monde, a-t-il annoncé samedi, au lendemain de la victoire des Diables rouges face au Brésil.
     
    «Arriver à ce stade de la compétition est exceptionnel pour le pays. Je serai donc logiquement à nouveau présent pour soutenir l’équipe nationale», a-t-il indiqué depuis Kazan en Russie. M. Reynders a insisté sur l’importance de l’événement pour la Belgique, tout en rappelant qu’il avait, par le passé, déjà assisté, entre autres, à plusieurs finales et demi-finales de Grand Chelem disputées par Justine Henin et Kim Clijsters.
     
    Le président français Emmanuel Macron devrait lui aussi être dans les tribunes à Saint-Petersbourg, a indiqué le ministre belge.
    Coupe du monde: Ibrahimovic et Beckham se défient gentiment sur Twitter avant Suède-Angleterre
     
    Une invitation au restaurant contre une virée chez un célèbre marchand de meubles suédois: l'ex-star du foot anglais David Beckham et son homologue suédois Zlatan Ibrahimovic se sont lancés un pari amical sur le quart de finale du Mondial entre l'Angleterre et la Suède samedi.
     
    "Yo @davidbeckham, si @england gagne, je t'invite à dîner dans le restaurant de ton choix n'importe où dans le monde, mais si c'est @swemnt qui l'emporte, c'est toi qui me paye ce qui me fait envie chez @ikeasverige, ok ?", a lancé le fantasque Suédois sur Twitter.
     
    La réponse de Beckham, ancien coéquipier d'Ibrahimovic au Paris SG, ne s'est pas fait attendre: "@iamzlatanibrahimovic, si @swemnt s'impose, je viendrai personnellement avec toi à @ikeasverige pour t'acheter tout ce qu'il te faudra pour meubler ta nouvelle maison de LA, mais lorsque @england aura gagné, je veux te voir à Wembley, portant un maillot anglais et mangeant un fish and chips à la mi-temps".

    Brussels Airlines affrète un A330 en plus pour mardi, 608 places disponibles au total

    Brussels Airlines a décidé d’affréter un A330 supplémentaire vers Saint-Petersbourg, mardi, en vue de la rencontre France-Belgique. Au total, 608 places sont disponibles pour les supporters qui voudraient assister au match des Diables rouges en demi-finale de la Coupe du monde de football, a précisé Wencke Lemmes, porte-parole de la compagnie aérienne. La vente débutera samedi à midi.

     

    Deux avions long courrier feront donc l’aller-retour sur Saint-Petersbourg mardi. «Vu l’engouement des supporters, nous faisons le maximum pour proposer des places», a ajouté la porte-parole. Le prix de ce «fan flight» s’élève à 699 euros. Il comprend le voyage vers Saint-Petersbourg mardi, le transport en bus vers le stade, le trajet vers l’aéroport à l’issue du match ainsi que le retour en avion à Bruxelles.

     

    Les ventes s’ouvrent samedi à midi. Les sièges suivants seront mis en vente, précise Brussels Airlines sur son site internet: 200 tickets aller-retour le jour du match vers/depuis Saint-Pétersbourg et 200 tickets trois jours/deux nuits avec départ vers Saint-Pétersbourg le 10 juillet et retour depuis Moscou (DME) le 12 juillet. «En cas de rupture de stock, une nouvelle vente sera ouverte lundi 9 juillet à midi», note encore la compagnie.

    La STIB rebaptise à nouveau ses stations de métro après la victoire des Diables
     
    La société de transports en communs bruxellois continue à faire preuve d’imagination dans cette Coupe du monde.
    Après la qualification des Diables rouges pour les quarts de finale, la STIB avait renommé la station de métro Hankar en « Hankar de finale » et Belgica en « Belgicampioen ».
     
    Ce samedi, elle a remis le couvert après la victoire des Diables sur le Brésil (1-2) et leur qualification pour une demi-finale historique face à la France. Nous avons donc la station « en DEMEY finale » tandis que Merode est rebaptisé « MERODE Duivels ».
    Et petit bonus, la STIB va aussi rendre hommage aux Brésiliens et diffusera de la musique brésilienne dans les stations.
     
     
    Les compositions de Brésil-Belgique

    Roberto Martinez a choisi de titulariser le onze suivant pour affronter le Brésil à Kazan:

     

    Le onze belge (3-4-3)

     

    Thibaut Courtois; Toby Alderweireld, Vincent Kompany, Jan Vertonghen; Thomas Meunier, Marouane Fellaini, Axel Witsel, Nacer Chadli; Kevin De Bruyne, Eden Hazard, Romelu Lukaku.

     

    Du côté brésilien, pas de surprise: Marcelo fait son retour, Fernandinho remplace Casemiro (suspendu) dans le milieu.

     

    Le onze brésilien (4-3-3)

     

    Alisson; Fagner, Thiago Silva, Joao Miranda, Marcelo; Paulinho, Fernandinho, Coutinho; Willian, Neymar, Gabriel Jesus.

    La France bat l'Uruguay (0-2) et attend les Diables ou le Brésil en demies
     
     
    La France s’est qualifiée pour les demi-finales de la Coupe du monde suite à son succès 0-2 face à une équipe uruguayenne qui n’a pas montré grand-chose de séduisant, ce vendredi. Varane et Griezmann, bien aidé par Muslera, ont planté les roses des Bleus.

    À Kazan, 15.000 à 20.000 supporters brésiliens affrontent… 500 Belges

     

    Entre 15 et 20.000 supporters brésiliens sont venus à Kazan pour le quart de finale de Coupe du monde de football qui opposera le Brésil à la Belgique vendredi soir (20h00) à la Kazan Arena, a indiqué la presse brésilienne vendredi. Côté belge, ils sont environ 500 supporters des Diables Rouges présents à Kazan.

    Les Belges auraient pû être plus nombreux. Plusieurs supporters ont pu se procurer un ticket pour le match, mais n’ont pas trouvé de billet d’avion pour Kazan. Les deux vols affrétés par Brussels Airlines pour les supporters belges ont été remplis en à peine une heure mardi.

     


    URUGUAY 0-1 FRANCE
     
     
    BUT de Raphael Varane pour les Bleus ! Le défenseur français dévie de la tête un coup franc de Griezmann pour tromper Muslera !
    «Neymar n’égalera jamais Pelé» selon Luis Felipe Scolari
     
    «Neymar n’égalera jamais Pelé», estime l’ancien sélectionneur du Brésil Luis Felipe Scolari, le dernier à avoir mené les Auriverde au titre mondial (en 2002). «Au Brésil, nous savons qui est Neymar et qui est Pelé. Nous savons qu’il n’y a qu’un Pelé et qu’il n’y en aura jamais un autre», déclare Scolari dans une interview au journal espagnol El Mundo.
     
    «Un joueur peut être très bon, voire spectaculaire, mais il ne sera jamais comme Pelé parce qu’il n’a pas d’héritier. Personne ne l’égalera jamais». Champion du monde à 17 ans en 1958, Pelé a encore soulevé la Coupe du monde - le trophée Jules Rimet à l’époque - en 1962 et 1970. Neymar a 26 ans et dispute son second Mondial, après la Coupe du monde 2014 où il avait été blessé en début de tournoi.
    Les compositions pour Uruguay-France connues, Cavani pas titulaire
     
    Le premier quart de finale de la Coupe du monde oppose l'Uruguay à la France à 16h. La grande question avant cette rencontre était de savoir si Cavani serait suffisamment remis de sa blessure. 
    Il semblerait donc que non puisque l'Uruguayen ne figure pas dans le onze de base de la Celeste.
    Deux Diables dans le top 10 des footballeurs du Mondial les plus recherchés sur Google
     
    Eden Hazard et Romelu Lukaku figurent dans le top 10 des joueurs les plus recherchés sur le moteur de recherche Google durant la Coupe du monde. Le capitaine des Diables est en 7e position tandis que Lukaku est 9e.
     
    Le Portugais Cristiano Ronaldo, dont le pays a pourtant été éliminé en huitième de finale, est premier à ce classement. CR7 devance le Brésilien Neymar, 2e, l’Anglais Harry Kane (auteur de six goals déjà), 3e, et son éternel rival argentin Lionel Messi, 4e.
     
    Les recherches sur les termes «hymne national» et «hors-jeu» -quatre fois plus recherché par les Belges que d’ordinaire- connaissent aussi une recrudescence en ce moment, note encore Google Belgique.
    L’absence de Casemiro, une bonne chose pour la Belgique ? Les statistiques inquiètent le Brésil
     
    Le milieu de terrain brésilien est suspendu pour le quart de finale face à la Belgique. Au sein de la Seleçao, Casemiro est un véritable travailleur de l’ombre. Et les statistiques sont là pour appuyer ce constat.
     
    Le magazine brésilien Epoca a calculé les déplacements de Casemiro lors du huitième de finale contre le Mexique. Il s’avère qu’il est le joueur à avoir parcouru le plus de terrain (10,4 km) et le quatrième joueur à avoir le plus couru balle au pied (3,4 km).
    Maillon essentiel dans l’équilibre défensif de l’équipe du Brésil, Casemiro n’a perdu aucun match avec la Seleçao de Tite en 17 titularisations. Tite qui, en 25 matches à la tête de la sélection brésilienne, n’a connu qu’une seule défaite : le 9 juin 2017 face à l’Argentine. Lors de cette rencontre, Casemiro n’était pas sur la feuille de match.
    Les Diables rouges en promenade à Kazan
     
    La Belgique affronte le Brésil ce vendredi à Kazan en quarts de finale de la Coupe du monde. Aucun entraînement n'est au programme. Les Diables ont donc fait une petite promenade pour se dégourdir les jambes.
    Le reste de l'après-midi est consacré au repos avant de prendre la direction de la Kazan Arena où le coup d'envoi de la rencontre sera donné à 20h.
    par Rédaction par le biais de Rossel édité par Le Soir 7/6/2018 10:32:00 AM
    La Belgique a un nouvel entraîneur selon la FIFA
     
    La FIFA nous annonce ce vendredi sur le compte officiel de la Coupe du monde que la Belgique à un nouvel entraîneur.
    Ce n'est donc pas Roberto Martinez qui va mener les Diables face au Brésil mais.... Roberto Fernandez !
    Evidemment, c'est une simple petite erreur du Community Manager de la FIFA qui voulait juste annoncer le quart de finale Brésil-Belgique de ce vendredi soir.
     
     
    La France et l’Uuruguay à la recherche du dernier carré
     
    Le premier quart de finale de la Coupe du monde 2018 met aux prises à 16h la France et l’Uruguay à Nijni Novgorod.
     
    «Le match va être chiant», a prévenu Antoine Griezmann, qui sait de quoi il parle: l’attaquant de l’Atlético de Madrid évolue en club avec les deux centraux de la Celeste, Diego Godin et José Maria Gimenez, verrou de la co-meilleure défense du tournoi (1 but encaissé).
    L’apport du Bourguignon, qui n’a toujours pas marqué dans le jeu en Russie, sera particulièrement attendu. Mais les statistiques ne plaident en faveur des Bleus: la France n’a plus marqué face à l’Uruguay depuis 1985, en cinq matches... et elle ne l’a jamais battu en Coupe du monde !
     
    La probabilité de voir jouer Edinson Cavani relève elle du «miracle», selon la presse uruguayenne: l’attaquant du PSG, auteur des trois derniers buts de son équipe, souffre d’un oedème au mollet gauche qui rend très incertaine sa participation, et l’a contraint à s’entraîner à part la veille du match.
    Au côté de Luis Suarez, c’est le joueur de Gérone Cristhian Stuani, 21 buts en Liga la saison passée, qui pourrait débuter. «Si tu veux gagner la Coupe du monde, tu dois battre les grandes équipes», a lâché la star barcelonaise. Constat valable des deux côtés, avant une éventuelle demi-finale face au Brésil ou la Belgique.
     

    Les Diables rouges sur la Grand-Place de Bruxelles à leur retour de Russie ? Pas sûr

     

    Aucune décision n’a encore été prise concernant une éventuelle réception des Diables Rouges sur la Grand-Place de Bruxelles à leur retour de la Coupe du monde de football en Russie, a expliqué Pierre Cornez, le porte-parole de l’Union belge à l’Agence BELGA jeudi.

     

    Le cabinet de l’Echevin des Sports de Bruxelles, Alain Courtois avait déclaré mercredi que si la Belgique battait le Brésil en quarts de finale du Mondial vendredi à Kazan, une réception au balcon de l’Hôtel de Ville de Bruxelles sur la Grand-Place pourrait avoir lieu. «Nous communiquerons à ce sujet plus tard», s’est contenté de répondre l’Union belge.

     

    Il y a quatre ans, la Ville de Bruxelles avait déjà planifié un telle réception si la Belgique passait les quarts de finale lors du Mondial au Brésil. Les Diables Rouges avaient été éliminés par l’Argentine en quarts de finale et avaient été reçus au Palais Royal à leur arrivée au pays. Ils avaient ensuite salué brièvement environ 5.000 supporters sur la place des Palais.

     

    Si la Belgique bat le Brésil vendredi, les hommes de Roberto Martinez rejoindraient les demi-finales contre la France ou l’Uruguay mardi à Saint-Petersbourg. La Belgique dans le dernier carré de la Coupe du monde, ce n’est arrivé qu’une seule fois, en 1986 au Mexique (4e). Les Diables Rouges avaient à cette occasion été reçus au balcon de l’Hôtel de Ville de Bruxelles sur une Grand-Place comble de supporters belges.


    Coupe du monde: «La Colombie est la plus sale équipe que j’ai rencontrée», peste l’Anglais John Stones


    Deux jours après la qualification aux tirs au but pour les quarts de finale de la Coupe du monde 2018 de football en Russie, le défenseur anglais John Stones a prétendu que la Colombie était la «plus sale équipe» qu’il avait jamais rencontrée.

     

    «Je pense qu’il aurait pu y avoir plusieurs cartons rouges pour ce qui s’est passé», a expliqué John Stones ajoutant qu’il avait entendu «toutes sortes de choses que l’on ne doit pas vraiment entendre sur un terrain de football». «Lorsque nous avons obtenu le penalty, ils ont encerclé et poussé l’arbitre. Ils ont abîmé le point de penalty et vous avez tous vu le coup de tête.»

     

    Mais le joueur de Manchester City s’est dit fier de la façon dont son équipe a effectué sa tâche. «Je pense que nous avons fait preuve de beaucoup de caractère pour garder notre sang froid et ne pas nous laisser entraîner dans leur jeu. Nous sommes restés fidèles à notre plan et avons continué à jouer à notre façon. C’est une excellente qualité. C’était une situation difficile mais nous l’avons surmontée et nous pouvons en être fiers.»

     

    Roque Junior revient sur Belgique-Brésil 2002: «Oui, il y avait faute de Marc Wilmots sur moi»

     

    Quel est le principal souvenir que vous gardez du match contre la Belgique en 2002?
     

    «Je me souviens que c’était un match difficile parce que nous étions clairement favoris et les Belges sont entrés sur le terrain sans pression. Ce statut de favori a rendu notre tâche plus compliquée, même si nous ne les avons pas pris de haut. Si nous avions pensé que ce serait facile, nous n’aurions pas gagné. Le Brésil a remporté cette Coupe du monde parce qu’il a joué chaque rencontre comme si c’était une finale».

     

    Y avait-il faute sur vous sur le but de Wilmots?
     

    «La faute a existé. L’arbitre avait même sifflé avant que le ballon entre dans les filets. On me parle sans cesse de cette action, en me demandant ce qui se serait passé si le but avait été validé. Mais on oublie que nous avons été menés au score contre la Turquie (victoire 2-1 au premier match) et l’Angleterre (2-1 en quarts de finale) et ça ne nous a pas empêché de l’emporter à chaque fois».

    «Désolé, vous n’allez pas avoir l’information sur Cavani», explique Oscar Tabarez

     

    «Désolé, vous n’allez pas avoir l’information» concernant le forfait probable de l’attaquant Edinson Cavani, «comme moi je n’ai pas l’information de qui va remplacer le joueur suspendu côté français» Blaise Matuidi, a dit le sélectionneur de l’Uruguay Oscar Tabarez jeudi avant le quart de finale de la Coupe du monde 2018 contre la France.

    «C’est un joueur très important pour nous, dans un très bon moment footballistique sur le plan personnel», a détaillé le «Maestro» uruguayen en conférence de presse. «Immédiatement (après sa blessure), il s’est remis à travailler, pour récupérer, à se soigner. Je crois qu’on a communiqué de manière très précise sur ce qu’il s’est passé, et dans moins de 24 h nous saurons qui sont les titulaires et qui sont les remplaçants».


    Roberto Martinez: "Nous sommes proches de cette équipe du Brésil"
     

    «Chaque adjectif peut être utilisé pour qualifier le Brésil. Nous sommes proches de cette équipe, si ce n’est que nous, nous n’avons jamais gagné la Coupe du monde. Eux savent comment le faire.»

     

     
    Sur les changements qu'il pourrait apporter dans son onze: "Quand tu est dans une Coupe du monde, tu ne peux pas seulement compter sur 11 joueurs. C'est la façon avec laquelle nous allons aborder ce match vendredi, en sachant que chacun est capable d'apporter à l'équipe. 
    Romelu Lukaku: "Sur le but de Chadli, on m'en aurait voulu si je n'avais pas laissé passer le ballon!"
     
     
    "Sur le but de Nacer Chadli, je me suis dit que si je frappais et que c’était bloqué, on m’en aurait voulu ! Je suis heureux pour l’équipe et pour la victoire finale. Le match contre la Japon, nous avons du nous battre jusqu’au bout. C’est le message que je voulais faire passer avant le match, tout donner jusqu'à la fin."
     

    Neymar et les Brésiliens se sont entraînés à Kazan, dans la bonne humeur

     

    À 24 heures du choc face à la Belgique, la sélection auriverde semble relax. Les joueurs, arrivés en début d’après-midi à Kazan, se sont «entraînés» sur un petit terrain non loin de la Kazan Arena, où se déroulera le quart de finale de demain (20h). Les joueurs ont surtout eu l’occasion de décompresser en cette veille de match. La séance s’est visiblement déroulée dans la bonne humeur.

     

    Incertain, Paulinho était bien présent aux côtés de ses coéquipiers.


    Les Diables rouges sont bien arrivés à Kazan

     

    Les Diables rouges sont bien arrivés à Kazan après avoir pris l’avion en début d’après-midi à Moscou.

     

    Aucun entraînement n’est prévu ce soir. Romelu Lukaku et Roberto Martinez se présenteront en conférence de presse à 18h. Les joueurs de Roberto Martinez affrontent le Brésil vendredi (20h) à la Kazan Arena (43.000) en quart de finale de la Coupe du monde.

     

     

    Cavani s’entraîne à part à la veille du quart de finale France-Uruguay

     

    L’attaquant uruguayen Edinson Cavani, très incertain pour le quart de finale contre l’équipe de France vendredi à Nijni Novgorod, s’est entraîné jeudi à part de ses coéquipiers et pour la première fois depuis sa blessure contre le Portugal samedi dernier.

    Le buteur dur au mal, victime d’un œdème au mollet gauche, a fait son apparition parmi les derniers sur le terrain d’entraînement du camp de base de sa sélection, lors du quart d’heure ouvert à la presse.

    Il a enchaîné les allers retours en marchant puis trottinant, sans boiter mais sans non plus courir à haute intensité, dans un coin du terrain pendant que ses coéquipiers s’entraînaient sur l’autre moitié de la pelouse. Le joueur du Paris SG a ensuite échangé des passes avec un membre du staff de la Céleste, le tout sous le crépitement des appareils photos, très nombreux à la veille du quart contre la France.

    Neymar légèrement recadré par son sélectionneur: «Parfois, je ne veux pas qu’il joue la montre comme ça»


    Tite ne devrait pas apporter énormément de changement dans sa sélection avant d’affronter la Belgique en quarts de finale de la Coupe du monde de football à Kazan vendredi (20h00) en Russie.

     

    Neymar sera la cible de toutes les attentions. Le joueur le plus cher de l’histoire du football est revenu de blessure avoir fait l’impasse sur la fin de saison du PSG. «Il grandit au fil des matches», a souligné Tite. «Comme l’équipe, nous progressons à chaque rencontre. C’est le plus important. Nous savions qu’après sa blessure, la succession des matches ferait du bien à Neymar», qui a joué l’entièreté des quatre rencontres du Brésil à la Coupe du monde 2018. «J’ai déjà parlé de Neymar, et j’ai été très clair: vous devriez regarder la vidéo, les images. Il faut les regarder. Je suis content quant au fait qu’il joue à son meilleur niveau, et il joue très bien pas seulement quand il dribble avec le ballon. Il y a des actions, des prises de position défensives qui sont essentielles où il participe à l’effort collectif. Parfois, je ne veux pas qu’il joue la montre comme ça, mais il a un esprit d’équipe extraordinaire, c’est la plus grande des vertus. Tout le reste c’est accessoire.»

    João Miranda sait que le Brésil devra «hausser son niveau de jeu» face à la Belgique


    Le Brésil sait qu’il devra hausser encore son niveau de jeu pour venir à bout de la Belgique en quarts de finale de la Coupe du monde de football vendredi à Kazan, Russie. Miranda l’a souligné jeudi lors du point presse avant le dernier entraînement des Brésiliens.

     

    «Nous sommes conscients des qualités des joueurs belges. Ils possèdent une très bonne attaque et la Belgique, ce n’est pas seulement Lukaku. Il y a beaucoup de joueurs avec de grandes qualités et nous savons qu’il va falloir en faire un peu plus. Nous travaillons sur les systèmes défensifs pour contrer leur jeu. Nous sommes préparés à tout, mais nous savons aussi qu’il va falloir élever notre niveau de jeu. Il faudra être meilleur techniquement, il faudra être plus concentré», a estimé le défenseur central de l’Inter de Milan, 33 ans.


    Coupe du monde: la Russie pourra compter sur Alan Dzagoev face à la Croatie


    Le milieu de terrain russe Alan Dzagoev est prêt à jouer le quart de finale de Coupe du monde contre la Croatie samedi à Sotchi. «J’ai participé à l’entraînement aujourd’hui, je suis prêt», a déclaré le défenseur du CSKA Moscou à l’agence Tass après l’entraînement des Russes jeudi.

     

    Alan Dzagoev s’était blessé à la cuisse lors du match d’ouverture du Mondial 2018, que les Russes avaient gagné 5-0 contre l’Arabie Saoudite le 14 juin dernier. Il avait cédé sa place dès la 23e minute à Denis Cherychev (Villareal), auteur de deux buts. Il avait ensuite manqué les matches de poules contre l’Egypte et l’Uruguay, et était resté sur le banc lors du 8e de finale contre l’Espagne.

     

    La Russie affrontera la Croatie samedi à 20h00 à Sotchi dans le dernier quart de finale de la Coupe du monde.

    Tite, sélectionneur du Brésil: «La Belgique produit un superbe football»

     

    Le Brésil s’apprête à jouer son jeu en quart de finale du Mondial face à la Belgique vendredi à Kazan, en Russie. Le sélectionneur de la Seleçao, Tite, compte sur la polyvalence de ses joueurs face aux Diables rouges qui disposent, reconnait-il, d’une solide force de frappe offensive. Les Brésiliens en sont conscients et Tite s’attend à un «grand match entre deux équipes qui développent un superbe football, chacune avec ses qualités.»

     

    Tite a souligné la «grande créativité des Belges», mais il veut surtout que son équipe progresse encore dans ce tournoi. «Le groupe continue à grandir, on l’a montré lors de nos deux derniers matches. C’est ça le plus important. C’est un défi pour moi, c’est un défi pour les joueurs. Etre meilleur chaque jour. Si cela permet d’être plus fort que l’adversaire, tant mieux. Des fois, vous gagnez en jouant mal. Je préfère produire un bon jeu, mais il faut tenir compte de la qualité de l’adversaire et la Belgique a beaucoup de qualités.»

    par Rédaction par le biais de Rossel édité par Le Soir 7/5/2018 1:33:53 PM

    Coupe du monde: Andreas Granqvist prêt à manquer la naissance de son enfant pour le quart de finale

     

    Le capitaine suédois Andreas Granqvist est prêt à manquer la naissance de son enfant pour pour voir jouer le quart de finale de la Suède face à l’Angleterre samedi en Coupe du monde.

     

    L’épouse d’Andreas Granqvist devait donner naissance au deuxième enfant du couple mardi, au lendemain de la victoire de la Suède face à la Suisse (1-0) en 8e de finale. Mais le bébé se fait toujours attendre.

     

    «J’envisage de rester», a déclaré Andreas Granqvist, 33 ans, dans une video postée sur le site du Guardian. «Ma femme est une personne très forte et nous connaissions la situation avant que je ne vienne ici. Si j’avais la possibilité de rentrer vite à la maison, je le ferais, mais quoi qu’il arrive, je ne manquerai pas le quart de finale».

     

    Andreas Granqvist n’est pas le seul joueur à devenir papa pendant le Mondial. Le médian anglais Fabian Delph avait fait un aller-retour express vers l’Angleterre pour la naissance de sa fille, et le Danois Jonas Knudsen avait quitté la Russie pour la naissance de sa fille, née prématurément (3 semaines) pendant la phase de groupes.


Alimenté par Platform for Live Reporting, Events, and Social Engagement